Kortchnoi dans ses oeuvres

Korchnoi  And Karpov

Le légendaire Viktor Kortchnoi, probablement le joueur le plus fort à n’avoir jamais été couronné du titre de Champion du Monde, vient de décéder à l’âge de 85 ans.

Viktor_Kortchnoi 1931-2016
Viktor Kortchnoi, 1931-2016

Pour ceux d’entre nous qui étaient déjà nés à l’époque de ses matchs épiques contre Karpov, c’est une page de l’histoire des échecs qui se tourne…

Le célèbre match K-K à Baguio, aux Philippines, pendant l'été 1978
Le célèbre match K-K à Baguio, aux Philippines, pendant l’été 1978 (gagné sur le fil 6-5

Ce joueur, aussi extraordinaire par son tempérament que par sa longévité, laissera une trace indélébile dans l’histoire des échecs. Pour les plus jeunes, voici un article du Monde qui retrace sa carrière.

En hommage au grand Viktor, voici quatre problèmes à résoudre, tirés de parties peu connues. Vous trouverez le lien vers la page des solutions à la fin de l’article.

1) Fuchs-Kortchnoi, Erevan 1965

Fuchs-Kortchnoi, Erevan 1965
Les Noirs jouent et gagnent

La position des Blancs semble défendable. Pourtant, après le prochain coup de Kortchnoi, ils pourront abandonner !

2) Kortchnoi-Matanovic, Palma de Majorque 1968

Avec leur fourchette de cavalier, les Noirs semblent forcer une simplification synonyme de nulle… Mais Viktor tenait une surprise en réserve !

Kortchnoi-Matanovic, Palma de Majorque 1968
Les Blancs jouent et gagnent

3) Averbakh-Kortchnoi,  Erevan 1965

Quand deux spécialistes des finales se rencontrent, le résultat est… une finale superbe.

Les Noirs jouent et gagnent
Les Noirs jouent et gagnent

4) Kortchnoi-Sakharov, 32è championnat d’URSS, Kiev 1964

Les Noirs ont un pion passé en échange de leur qualité de moins, et semblent avoir de sérieuses contre-chances… Oui, mais c’est à Viktor de jouer, et il va clore les débats en quelques coups tactiques.

Les Blancs jouent et gagnent
Les Blancs jouent et gagnent

 

La page des solutions.