La colô à St-Lô, c’est toujours aussi rigolô

...sauf pour les plus acharnés !

Comme chaque année, nos entraîneurs Guillaume Lestrelin et Evgueni Hutin emmenaient un groupe de jeunes du 8 au 15 juillet pour disputer l’Open international d’échecs de Saint-Lô, qui regroupe plus de 430 joueurs répartis en 3 tournois.

Découvrez le reportage de Guillaume, illustré de nombreuses photos et parties commentées !

———————————————————————————————————

La colo a connu à nouveau un beau succès cette année puisque 15 jeunes ont décidé de participer à l’aventure. Et pour la première fois, un groupe de joueuses était même présent avec Lionia, une joueuse licenciée au club du JEEN qui prend également des cours avec Guillaume, déjà compétitrice aguerrie, ainsi qu’Elsa Coindreau et Emma Boumrar (tout juste âgée de 5 ans !) dont le tournoi était  le baptême du feu.
Chez les garçons aussi, il y avait de nouveaux visages, venus tester les vacances échecs aux côtés des habitués comme les frères Dincov et des plus grands (Corentin, Tristan, Paul, Côme, …) dont on ne compte plus les participations.

OPEN 1400

Ce tournoi regroupant 134 joueurs âgés de 12 ans et moins a été remporté par Wissam Abdelkaderb avec 10 points sur 11. Du côté des rueillois, j’espèrais une bonne performance de deux joueurs : Briac Panvier et Ioan Dincov, très actifs toute la saison.
Si Ioan arrive à une respectable 27ème place, nous pouvons nourrir quelques regrets car nos intrépides combattants ont souvent joué trop vite, et gâché de bonnes idées, à l’image de Briac dans la position suivante.

briac01Avec les noirs, Briac sent le mat proche et se précipite sur 1…Dg5+? 2.Rh1 Fxe3?, mais 3.Tg1 (enfilade dame-roi) et c’est la douche froide. Cet exemple est typique pour nos deux joueurs, qui pourraient monter rapidement si les pièces ne leur brûlaient pas les doigts… Evidemment, 1…Fxe3 d’abord, gagnait la partie sur le champ !

Briac
Briac

Alexandre Avedissian, Elsa Coindreau, Alexandre Tavarez et la fraterie Boumrar ont pu gagner de l’expérience et repartent tous avec quelques victoires et moments de gloire (on notera une très jolie victoire d’Elsa qui offre un pion empoisonné pour enfermer la dame adverse et assène un mat par un joli sacrifice de fou imparable).

La toute jeune Emma en train de remporter une partie de toute beauté
La toute jeune Emma a montré tout son talent au cours de cette partie.
Elsa
Elsa
Ayrad
Ayrad
Ioan
Ioan

Grille américaine de l’open 1400

OPEN 2000

Dans ce tournoi ouvert aux jeunes classés jusqu’à 2000 élo, le CERM était représenté par quelques joueurs dont nous espérions de bons résultats (des gains de points élo), tels que Matéi Dincov, Paul Gobier et Tristan Leroy, sans pouvoir rivaliser pour le moment avec les plus forts de l’Open, remporté finalement par une jeune fille bielo-russe du nom de Yauheniya Mitskevich, 1958 élo. Les trois ont réalisé de jolies parties techniques, mais ont également montré des signes de grande fatigue dès le milieu de tournoi (Matéi et Paul ont ainsi donné une tour totalement gratuite !).

Je vous propose de vivre l’un des drames échiquéens de nos trois larrons :

Position après 26.Fd2. Les Noirs jouent et perdent (si si, c'est possible !)
Position après 26.Fd2. Les Noirs jouent et perdent (si si, c’est possible !)

Malgré une écrasante domination noire, clouant et surclouant chaque pièce blanche, et alors que tous les coups gagnent (ou presque) Tristan va se prendre les pieds dans ses calculs : 26…Fxe2 27.Txe2 Txe2 28.Dxe2 Fxc3 et abandonner après l’échec intermédiaire 29.De8+ qui gagne deux pièces !

Youri Khachatryan a eu un tournoi difficile, et a beaucoup appris ! Une attitude studieuse, débordant d’idées, le jeune rueillois promet de progresser très vite, bravo !

Youri
Youri
Paul
Paul

La grille américaine de l’Open 2000

OPEN « COQUEREAU »

Dans l’Open Coquereau, ouvert aux adultes, c’est le GMI Igor Naumkin qui l’emporte après une domination sans faille de la première à la dernière ronde, malgré la présence de nombreux joueurs talentueux comme Fy Rakotomaharo ou Paul Velten. Nous avons passé beaucoup de temps avec le très sympathique maître international Benjamin Bujisho, et analysé quelques parties avec le MI François Vareille, un voisin de Bougival, dont la présence a pu inspirer nos élèves.

Côme Damagnez a peut-être un peu tremblé devant des joueurs plus forts sur le papier, un petit blocage mental qui l’empêche par exemple d’écraser un joueur classé à plus de 1900 élo, malgré une pièce de plus dans une finale totalement gagnante.

Côme
Côme

Corentin Seven a quant à lui appris (enfin !) à lâcher ses coups, il se débarrasse de son célèbre et taquin surnom de « frein à main » et devrait maintenant pouvoir passer un cap. Félicitations !

Martin Gentieu a du arrêter le tournoi avant la fin, mais réalise quelques très belles attaques lui permettant de gagner des points élo (perf à 1717). On notera un curieux et spectaculaire double sacrifice (tour et dame) menant au mat de Boden, qu’il réalise… à l’aile-roi !

kk
Les Blancs jouent et font mat en trois coups

1.Txf6+! gxf6 2.Dxh6+! Txh6 3.Fxh6#

Et la « star » du groupe cette année est une fille ! Lionia Romas a fini son tournoi avec une perf’ à 1898 élo et de très jolies parties.

Liona
Lionia

Je vous propose de découvrir sa jolie finale face à Grazyna Bakalarz (1964 élo)

mm
Position après le 36è coup des Noirs

Lionia s’est longuement battue pour égaliser après une ouverture un peu douteuse. Elle a pu échanger les pièces lourdes et parvenir dans une finale 2 cavaliers contre fou et cavalier dans laquelle elle va tirer son épingle du jeu avec une belle technique.

37.Cxg5 Fxh2
Bakalarz ne veut pas rester avec un pion de moins et telle Bobby en 1972, capture le pion h2.

38.g3?!
Lionia en profite pour enfermer le fou. Une réaction logique mais en réalité, une erreur ! Plus fort est 38.Cf3! Ff4 39.Cd4+ qui gagne le pion f5.

38…f4 39.Cg4 fxg3 40.Cxh7 Ce4
Lionia atteint le 40ème coup avec une position plus facile à jouer, les noirs ont pu maintenir l’équilibre matériel mais le fou en h2 va leur causer des problèmes.

41.f3!
Et non 41.f4 qui permet aux noirs de se libérer par 41…g2+!

41…Cc3 42.Rg2 Cxa2

mm
Position après 42…Cxa2

Lionia a un très bon sens positionnel : elle a donné un pion en échange duquel elle a pu détruire la coordination des pièces noires tout en se créant un plan de gain : le pion f3 menace de filer à dame !

43.f3 Cc3 44.f4 Cd5 45.f6!
Sans craindre les fantômes, Lionia continue sa progression.

45…Cf4+ 46.Rh1
Joué avec sang-froid, le roi bloque complètement le pion g3, et par conséquence, le fou h2 reste emprisonné. Mais les noirs ont également un pion passé potentiel sur la colonne a. Que faire pour les noirs ?

46…a5??
L’erreur fatale ! La seule chance de nulle consiste à se ruer à la défense en jouant 46…Ce6! 47.f7 (ou 47.Ce5+ Rd6 48.Cg6 Cd8 =) 47…Rd6 et le cavalier g4 ne peut participer au combat pour la promotion.

47.f7 Ce7 48.Ce5+!

L’arrivée du second cavalier fait craquer la défense noire.

Ne mène qu’à la nulle 48.f8=D Cxf8 49.Cxf8 a4! 50.Ce6 a3! 51.Cd4+ Rc5 52.c3 = (les noirs peuvent encore perdre s’ils tentent de forcer : 52…b4? 53.Cc2 bxc3 54.Cf6! avec de grandes chances de gain pour les blancs).

48…Rd5 49.Cg6

ghj
Position après 49.Cg6

Le coup de grâce, les blancs ont deux menaces imparables pour dévier le cavalier adverse : Cf4+ et Cg5, suivi de la promotion.
49…Rd4 50.Cg5 Cxg5 51.f8=D et les blancs l’emportent rapidement.

La grille américaine de l’Open Coquereau

En conclusion, le tournoi a permis à beaucoup de se (re)mettre dans le bain, il y a eu de nombreux progrès faits aussi bien dans la tête que sur l’échiquier. Les enfants sont repartis très motivés pour travailler dès cet été, certains ont d’ailleurs dépensé leur restant d’argent de poche dans des livres d’exercices en vente sur place, près à en découdre de nouveau lors de l’Open International de Dieppe qui aura lieu du 20 au 27 août !

La colo échecs, c'est aussi des moments de détente...
La colo échecs, c’est aussi des moments de détente…
...sauf pour les plus acharnés !
…sauf pour les plus acharnés !

La galerie photo du festival

1 Comment

Comments are closed.