Un joli cadeau de Noël

En guise de cadeau de Noël pour les membres du club, le comité directeur avait eu la bonne idée d’organiser une soirée autour du grand-maître Olivier Renet… et d’un copieux buffet. Une trentaine de joueurs de tous âges et de toutes forces se sont ainsi retrouvés le 20 décembre dans une ambiance studieuse et détendue.

Les organisateurs n’avaient pas oublié les nourritures terrestres !

Pour divertir et instruire l’assistance, Olivier avait choisi de commenter une de ses plus belles… défaites. Une partie jouée aux Olympiades (championnats du monde par équipes) d’Erevan en 1995, au cours du match France-Russie, contre un des meilleurs joueurs du monde à l’époque, le redoutable grand-maître Evgueni Bareev.

Bareev-Renet, Olympiades Erevan 1995

1.d4 Cf6 2. c4 e6 3.Cc3 Fb4 4.e3 0-0 5.Fd3 d5 6.Cf3 b6 7.0-0 Fb7 8.cxd5 exd5 9 Ce5 a6 10.Fd2 Fd6 11.f4 c5 12.Tf3 Cc6?

Position après 12…Cc6?

Une grosse faute qui permet déjà aux Blancs d’obtenir un avantage décisif.

13.Cxd5 !

Les Noirs ne peuvent pas reprendre en d5 : 13…Cxd5 14.Fxh7+! Rxh7 15.Th3+ Rg8 16.Dh5 avec un mat imparable.

Variante : position après 16.Dh5+

13…Fxe5

Position après 13…Fxe5

14.Cxf6+ ?

Bareev se lance dans une combinaison incorrecte, au lieu de la suite gagnante 14.fxe5

14…Fxf6 15.Fxh7+ Rxh7 16.Th3+ Rg8 17.Dh5

¨Position après 17.Dh5

En apparence, tout se déroule comme dans la variante analysée plus haut, mais les Noirs disposent d’une ressource cachée…

17…Fh4!

Le coup que Bareev avait probablement oublié dans ses calculs. Les Noirs parviennent à se dégager tout en gardant une des deux pièces sacrifiées.

18. Txh4 f6!

La partie est relancée mais reste très indécise, car les Blancs conservent une forte attaque pour la pièce.

19.d5! Ce7 20.e4

Les Blancs lancent leurs pions à l’assaut du Roi noir.

Position après 20.e4

Un moment critique. Olivier savait qu’il devait rendre une pièce sur le pion en d5 pour éteindre l’initiative adverse, mais laquelle choisir, le cavalier ou le fou ? Cela semble revenir au même après 21exd5 Dxd5… Comme nous le verrons, il y a pourtant une différence.

20…Cxd5 ?

Olivier finit par se décider pour le cavalier. Erreur fatale.

Position après 20…Cxd5

21.Td1!!

Un coup fantastique ! Bareev ignore le cavalier offert et développe sa tour, car il a compris que le plus important dans cette position est de conserver  l’initiative et de soutenir l’assaut du pion e.

C’est ici qu’on comprend l’erreur du vingtième coup : si les Noirs avaient joué 20…Fxd5, il auraient ici pu prendre le pion e4, et mettre fin à l’attaque des Blancs !

21…Cc7?

Les Noirs pouvaient encore tenir par 21…De8 selon l’ordinateur. Le reste est un massacre.

22. Fc3 De7 23. e5! Tad8 24. Re1 f5 25. Dh7+ Rf7 26. e6+ Cxe6

Position après 26…Cxe6

27. Fxg7! Re8 28. Fxf8 Dxh7 29. Txe6+ Rd7 30. Td6+ Les Noirs abandonnent.

Une partie aussi spectaculaire qu’instructive, dont Olivier a su éclairer les moments-clés tout en restant à la portée de tous les spectateurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *