Le mystère du local technique

Le tout Rueil se pressait ce samedi rue d’Estienne d’Orves, où le CERM inaugurait en grande pompe son local technique flambant neuf.

Le conseil municipal au grand complet se mêlait aux célébrités échiquéennes et aux simples badauds intrigués par l’ampleur de l’événement. Même la légende vivante des échecs rueillois était sortie de sa préretraite échiquéenne dorée pour l’occasion.

A dix heures précises, le maire a coupé le ruban symbolique tendu en travers de la porte du 94, et tous se sont rués à l’intérieur du bâtiment, qui pour attraper un petit four, qui pour tenter d’apercevoir l’intérieur de ce nouveau local qui fait la fierté du CERM et rend déjà jaloux les clubs des Hauts-de-Seine et de Navarre.

Le local technique est stratégiquement placé à côté de la salle de jeu

Pressé de questions par les journalistes, le président Lucas ne masquait pas sa satisfaction. « Cette réalisation nous ouvre à deux battants les portes cochères de l’espérance sur le péristyle d’un monde nouveau, car c’est notre projet ! », rappelait-il sans craindre de se répéter, dans une allusion subtile aux lignes directrices de son business plan.

Un élu municipal curieux teste le nouveau matériel du CERM

Devant la porte du local, l’entraîneur à la barbe fleurie, Guillaume Lestrelin, contait à qui voulait l’entendre la genèse de ce lieu unique.

Coach Lestrelin pose fièrement devant son nouveau repaire

« Ce local est l’aboutissement de mon projet pédagogique. Le samedi après-midi, pendant que je donne mes cours dans la salle Barthomier, pardon, dans la Boucherie de l’Eglise Arena,  j’incite les enfants à disputer des parties entre eux dans la salle annexe. Mais comment m’assurer que ces parties se déroulent dans le calme, alors que je suis occupé dans une autre pièce ? La solution s’est imposée d’elle-même. Dorénavant, je m’installe dans le local technique, et je contrôle en direct ce qui se passe dans les deux salles. »

En effet, grâce à une batterie de caméras et de dispositifs électroniques, Guillaume peut suivre simultanément toutes les parties disputées par les enfants. Munis d’oreillettes, ceux-ci reçoivent en direct ses conseils :  « Kevin, ne laisse pas ta dame en prise ! Jean-Eudes, attention à la découverte ! ».

Sur son écran de contrôle, Guillaume suit en gros plan les parties de ses jeunes élèves.

Autre avantage de l’installation : l’ordre règne enfin pendant les cours. En effet, un circuit de vidéosurveillance permet de contrôler les allées et venues à l’intérieur et à proximité des salles de jeu, et de prévenir tout incident entre les joueurs.  « Dès qu’un gamin essaie de sortir sans mon autorisation, ou lève la main sur un de ses petits camarades, une alarme se déclenche. Grâce à ce système, mes élèves sont beaucoup plus concentrés qu’avant », se réjouit le coach.

Pratique : le dispositif permet également de surveiller les allées et venues aux abords de la salle de jeu

Le coût d’une telle installation, à la pointe de la technique, ne sera-t-il pas exorbitant  pour les contribuables rueillois ? « Que nenni, répond le trésorier du CERM Marc Herouard.  Vous me connaissez : pour moi, un sou est un sou, et je défends les finances du club mieux que mon petit roque. Cette opération ne nous a pratiquement rien coûté, car nous avons utilisé en grande partie du matériel de récupération. »

Lors des fouilles obligatoires avant le lancement de tout chantier d’envergure, les archéologues ont été fort surpris de découvrir, dans ce local qu’on imaginait vide, tout un arsenal technologique : ordinateur branché sur un logiciel d’échecs, caméras, connexions satellitaires… le tout en parfait état de marche.

Une partie de l’étrange dispositif trouvé par les archéologues dans le local technique

« J’ai beau me creuser la tête, je ne vois pas à qui et à quoi tout ce matériel a bien pu servir, nous avouait le président Lucas. Cela reste une énigme. »

Quelle pouvait bien être la destination de cette curieuse mallette ?

Il y a fort à parier que le mystère du local technique ne sera jamais élucidé.

Saura-t-on jamais quel  mystère se cache derrière cette porte d’apparence banale ?

4 Comments

  1. Ah ah ah , comme pour le le beaujolais nouveau , j attendais le premier avril avec impatience, je n ai pas été déçu .
    Très sympa , bravo Bertrand.
    Question !!! Pourra t’on resoudre ce mystère qui plane derrière ces portes ???

  2. Je suis votre plus fervent admirateur, camarade et vénérable père Delafargue.

    Truculent comme toujours, louvoyant avec une dextérité désopilante entre private jokes et comique à la portée de tous… Mes attentes étaient hautes, et elles furent satisfaites avec brio.

    Plus qu’un an avant la prochaine, j’ai hâte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *