Le CERM file en 8èmes de la Coupe de France

Pour les 16èmes de finale de la Coupe de France, l’équipe de Rueil, emmenée par le GMI Olivier Renet, recevait une équipe de Nomad’Echecs constituée de jeunes espoirs typiques de leur club. Carton plein pour le CERM qui se qualifie pour les 8èmes sur le score de 4 victoires à 0.

Photos (superbes) et analyses (impitoyablement synthétisées par le webmaster !) de Guillaume Lestrelin.

Le score apparemment sans appel de 4-0 pour le CERM ne reflète pas pleinement le déroulement du match où nos joueurs ont été en difficulté sur deux des quatre échiquiers.

Victoire assez tranquille au 1er échiquier pour Olivier Renet, opposé à Etienne Albaric. Olivier prend un petit avantage dans l’ouverture et le fait fructifier en gagnant un pion dans le milieu de jeu. Les pièces lourdes envahissent la 7ème rangée et garantissent la transition dans une finale gagnante. Rejoignons cette partie après le 20ème coup des Blancs.

Olivier, sur le point de conclure une partie parfaitement maîtrisée

Olivier Renet (2446) – Etienne Albaric (2239)

Position après le 20è coup des Blancs

20…f6 ?

Crée une faiblesse en e6, mais plus décisivement encore, ouvre la septième rangée au détriment de la sécurité du roi noir. 20… Fxe5 ou encore mieux 20… Ff8 ! étaient préférables.

21.Fc7! Td5 22.Ch4!

Olivier joue a tempo : un grand-maître ne laisse jamais passer un pion gratuit !

22…Dh5 23. Dxe6+ Rh8 24. Nf3 c5?

Une erreur compréhensible : les noirs tentent de s’activer pour trouver du contre-jeu avec leur fou de cases blanches, mais c’est bien leur septième rangée qui s’ouvre au bénéfice des pièces blanches.

25.dxc5 Txd1+ 26. Txd1 Dxc5

Position après le 26è coup noir

27.Fd8!

Un excellent coup d’attaque qui isole le roi noir et crée des menaces sur e8.

27…Dc6 28. Df7 ! Fc8 29. Te1 Fe6 30.Txe6 Txd8 31.g3

Sécurise le roi et menace la pénétration décisive Te7.

31… Da8 32. Te7 Tg8 33. Cd4!

Le cavalier se dirige vers e6, avec un effet décisif.

33… Dd8 34. Td7 !

Le hâtif 34. Ce6 ?? laisserait aux Noirs l’échec perpétuel par  34…Dd1+ 35. Rg2 Dd5+ 36. Rh3 Df5+ 37.Rg2 Dd5+ etc. (si 37. Rh4 ?? Dh5 mat !).

34… Da5 35. Dxa7 De1+ 36. Rg2 De4+ 37. Cf3 h5 38. Te7 Dc2

Position finale

Les noirs abandonnent car ils sont paralysés et incapables d’arrêter les pions de l’aile-dame. 1-0

Partie à sens unique également pour Guillaume Machin, opposé au 4è échiquier à Luc Mahieu. Guillaume inflige rapidement un pion doublé c7-c6 aux noirs et joue une finale supérieure avec fou et cavalier contre paire de fous. Il trouvera un plan très propre et finira en beauté une partie positionnelle impeccable, loin de son style foisonnant habituel !

Guillaume, sur le point d’infliger une faiblesse durable en c6 à son adversaire.

Après-midi moins tranquille au deuxième échiquier pour Antoine Manoeuvre, face à Augustin Droin. Très vite, Antoine souffre dans une française avec pièces lourdes et un très mauvais fou de son côté. Soudain, coup de théâtre : Augustin qui dominait totalement échange à tort son bon fou, puis nivelle la position par des échanges trop nombreux. Voyant la tension baisser, Antoine propose nulle, immédiatement refusée par son adversaire qui joue a tempo une grosse faute. En 5 minutes, la partie s’est retournée, et Antoine sort de la salle pour annoncer sa victoire à ses coéquipiers médusés !

Antoine a longtemps dû défendre une position resserrée… mais n’est-ce pas le lot des joueurs de Française ?

Sergiu Lupu au 3ème avec les noirs souffre également face à la paire de fous adverse et à l’espace de son jeune adversaire. Sergiu va parvenir à compliquer la position d’une manière totalement irréelle, et à retourner la partie en donnant une tour entière pour une attaque de mat. Revivons les derniers coups de cette opération de prestidigitation.

Sergiu se tirera de cette position peu riante par un véritable tour de passe passe !

Cocoro Matsumura (2114) – Sergiu Lupu (2396)

Position après le 33è coup des noirs

34.Td1?

Après avoir dominé toute la partie jusqu’ici, les blancs commencent à en perdre le fil. Ils auraient pu conserver leur domination en prenant le contrôle de la colonne ouverte par 34. Dc3 Rf7 35. Txd6 Dxd6 36.Dc8 !

34… f4 !

C’est l’occasion qu’attendait Sergiu pour passer à l’attaque, avec son tandem dame-cavalier et le fort pion e4 !

35.Dd4??

La bonne idée, mais la mauvaise case ! Il fallait jouer 35.Dc3 pour garder un œil sur la case f3.

Position après le 35è coup blanc

35… Dh5 !!

Sergiu sacrifie une tour entière pour obtenir une attaque décisive : les menaces f3+ et Df3 sont trop fortes, c’est terminé !

33.Txd6

La suite la plus résistante était 36. Tc8+ Cf8 37. Txf8+ ! Rxf8 38. Dh8+ Rf7 39. Th1 Df3+ 40. Rg1 fxg3 41. Txh7+  et les noirs réussissent (mais il faut des nerfs d’acier) à survivre par un magnifique « roi volant » : 41… Rg6 42. Dg8+ Rf5!

Variante : position après 42…Rf5!

36… f3+ 37. Rg1 Dh3 38.Td8+ Rf7 39. Fe8+Txe8

Position finale

L’inéluctabilité du mat en g2 force Cocoro à arrêter la pendule. 0-1

A l’issue du match, joueurs et spectateurs analysent avec ferveur la partie de Sergiu !

Au final, si l’expérience et les points Elo ont fini par parler, les jeunes « nomades » n’auront pas démérité.

Le match de 8èmes de finale se déroulera à nouveau dans nos locaux, le dimanche 10 avril à 14 heures. Le CERM sera opposé à la forte équipe de Tremblay-en-France. L’entrée sera libre, venez nombreux !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *